01.69.40.30.30 | autoecolesabrina@hotmail.fr

Permis Moto

Permis Moto A2

Motocyclettes avec ou sans side-car : - puissance maxi 35 kW (47 CV), rapport poids/puissance maxi 0.2 kW/kg La puissance ne peut résulter du bridage d’un véhicule développant plus du double de sa puissance.
Pré-requis : Avoir minimum18 ans

Conditions pour obtenir le permis de conduire A2

Avoir minimum18 ans

Puissance autorisée

Le permis A2 autorise la conduite de toutes les motocyclettes dont la puissance n'excède pas 35 kilowatts (47,5 ch)et dont le rapport puissance/ poids n'excède pas 0,2 kilowatt par kilogramme. La puissance ne peut résulter du bridage d'un véhicule développant plus de 70 kW (100ch)

Equivalences permis A2

Le permis A2 donne les équivalences A1AM (ex BSR)
La catégorie A du permis de conduire, obtenue avant le 1er mars 1980, ou les catégories A 2 ou A 3, obtenues entre le 1er mars 1980 et le 31 décembre 1984, autorise la conduite de toutes les motocyclettes.

Conditions pour passer les épreuves du permis A

Vous devrez justifier d'un minimum de 20 heures de leçons, dont 8 sur piste et 12 sur route.

Si vous êtes titulaire du permis A1 (AL avant le 1er mars 1999), vous permettant de conduire une motocyclette légère d'une cylindrée n'excédant pas 125 cm3, la durée minimale des leçons est ramenée à 15 heures, dont 5 sur piste et 10 sur route.

Epreuves théoriques

Il n'est pas utiles de passer l'épreuve théorique générale (code de la route) si vous avez obtenu un permis de conduire durant les 5 dernières années.

Autrement, il faudra d'abord passer le code de la route.
La réussite à cette épreuve donne droit à cinq épreuves pratiques, dans un délai maximum de trois ans, à compter de la date d'obtention du code la route.

Examens pratiques du permis moto

L'examen pratique comprend une épreuve dite hors circulation communément appelée "le plateau". Cette épreuve est composée de plusieurs épreuves, à la fois théoriques (fiches concernant la moto, fiches concernant l'univers de la moto) et pratiques, avec des parcours tirés au sort à effectuer sans l'aide du moteur (la poussette) et avec l'aide du moteur, à allure réduite (le lent) ou allure plus élevée (le rapide)*.

Permis Moto et Scooter A1

Motocyclettes avec ou sans side-car : - cylindrée limitée à 125 cm3 - puissance maxi 11 kW (15 CV), rapport poids/puissance maxi 0.1 kW/kg Tricycle à moteur d’une puissance maximale de 15 kW (20 CV)

Pré-requis : - Avoir minimum 16 ans
                     - Etre titulaire de l'ASSR 2 ou l'ASR

Conditions pour le passage du permis :

Le candidat peut se présenter à l'examen du permis A1 : 
- s'il est âgé de 16 ans minimum,

avoir été soumis à un examen médical préalable devant la commission départementale, lorsque cet examen est prévu par la réglementation (dans le cas de certains handicaps, pour les candidats ayant été exemptés ou réformés du service national, ...).

A noter : ce permis prend la suite du permis de conduire AL, depuis le 1er mars 1999

Puissance autorisée :
Le permis A1 autorise à conduire les motocyclettes dont la cylindrée n'excède pas 125 cm3, et dont la puissance n'excède pas 11 KW.
Si l'intéressé est titulaire d'une licence d'une fédération agréée, il peut conduire, dans le cadre de compétitions ou entraînements, les motocyclettes de moins de 125 cm3, sans limitation de puissance.

Equivalences 
L'intéressé peut conduire les tricycles et quadricycles lourds à moteur (catégorie B1) avec le permis A1.

D'autres part, il peut conduire les véhicules de catégorie A1 s'il est titulaire d'un permis suivant:
- Permis moto A ou A2,
- A2, A3, A ancienne définition,
- Permis B (s'il a été délivré depuis au moins deux ans),
- C, C1, C limité (délivré avant le 1er juillet 1990),
- D (délivré avant le 1er juillet 1990),
- licence de circulation délivrée avant le 1er avril 1958.

Epreuves du permis A1 :
Le candidat doit d'abord passer l'épreuve théorique générale, le "code".
Sil est titulaire d'un autre permis comprenant épreuves théoriques et pratiques depuis moins de cinq ans, il en est dispensé.

Après réussite, il passe l'examen pratique, qui comprend une épreuve en circulation d'une durée minimale de 30 mn, et une épreuve hors circulation comprenant une interrogation orale.
La réussite à l'épreuve théorique générale lui donne droit à cinq épreuves pratiques, dans un délai maximum de trois ans, à compter de la date d'obtention de cette admissibilité.

En cas de réussite aux épreuves :
L'inspecteur lui délivre une attestation provisoire.
Elle est valable deux mois, en attendant la délivrance du permis de conduire définitif, mais ne permet pas de conduire à l'étranger.

Attestation 125

Depuis le 1er janvier 2011, le permis B permet de conduire une motocyclette légère et un scooter de 50 à 125 cm3 ou un 3 roues (catégorie L5e).

Durée : 7 heures
Pré-requis : Permis B depuis minimum 2 ans

Suivre la formation obligatoire sauf si vous avez acquis une expérience de conduite entre le 01/01/2006 et 31/12/2010

PROGRAMME DE FORMATION DE SEPT HEURES POUR LA CONDUITE DES MOTOCYCLETTES LÉGÈRES ET DES VÉHICULES DE LA CATÉGORIE L5E PAR LES TITULAIRES DE LA CATÉGORIE B DU PERMIS DE CONDUIRE

 

La catégorie B du permis de conduire (permis voiture) autorise la conduite, sur le territoire national, d'un véhicule de la catégorie L5e à la triple condition que le conducteur soit âgé de 21 ans, soit titulaire de cette catégorie de permis depuis au moins deux ans et qu'il ait suivi une formation pratique dispensée par un établissement d'enseignement de la conduite.

Le programme de la formation 7 heures 125cm3 ou 3 roues

Pour chacun des thèmes suivants, le formateur insistera sur l'importance :

  • du respect de la règle
  • de la prise d'information et de la communication ;
  • de la prise de conscience des risques ;
  • de l'influence des pressions extérieures sur le comportement (environnement social...) ;
  • du partage de la route avec les autres usagers (notamment avec les usagers vulnérables) ;
  • du respect des autres usagers et d'une attitude courtoise au guidon ;
  • d'une conduite économique et respectueuse de l'environnement.

Module théorique (deux heures) :

L'objectif de cette phase formation est de permettre au futur conducteur de motocyclette légère et de véhicule de la catégorie L5e :

 

  • d'analyser les accidents les plus caractéristiques impliquant ces types de véhicules ;
  • d'appréhender les situations délicates d'utilisation de ces véhicules, par exemple
  • conduire sous la pluie
  • circuler de nuit
  • anticiper et détecter les dangers
  • de savoir se rendre détectable
  • d'être sensibilisé à l'importance de s'équiper de vêtements protecteurs (casque à la bonne taille et attaché, gants, pantalon, blouson avec dorsale, chaussures montantes)
  • d'être conscient du rôle de l'infrastructure routière sur les accidents des deux-roues et trois-roues :
  • connaître les risques concernant l'adhérence : gasoil, peintures et plaques métalliques au sol, ralentisseurs, gravillons... ;
  • connaître les conséquences physiques et physiologiques des chocs sur les équipements de la route, même à basse vitesse.

 

Module hors circulation (deux heures)

 

L'objectif de cette phase de formation est de permettre au futur conducteur de motocyclette légère et de véhicule de la catégorie L5e de :

  • découvrir le véhicule et effectuer les vérifications indispensables (huile, pression et usure des pneumatiques, poignée de gaz, système de freinage) ;
  • démarrer et s'arrêter :
  • position de conduite ;
  • équilibre et répartition du poids du corps ;
  • monter et rétrograder les vitesses (le cas échéant) ;
  • savoir freiner à allure faible (répartition du freinage entre l'avant et l'arrière) ;
  • appréhender les manœuvres de freinage et d'évitement ;
  • tourner, en inclinant le véhicule (le cas échéant) ― importance du regard ;
  • tenir l'équilibre à allure lente et normale en fonction des caractéristiques du véhicule :
  • avec et sans passager ;
  • en ligne droite et en virage.

 

Module en circulation (trois heures)

 

Cette partie en circulation se fera en et hors agglomération.

L'objectif de cette phase de formation est de permettre au futur conducteur de motocyclette légère et de véhicule de la catégorie L5e de :

 

  • Rechercher les indices utiles ;
  • adapter sa vitesse aux situations ― respecter les distances de sécurité latérales et longitudinales ;
  • choisir la voie de circulation ;
  • se placer sur la chaussée en fonction des autres véhicules, connaître et prendre en compte les spécificités des véhicules lourds (angles morts) ;
  • franchir les différents types d'intersections et y changer de direction ;
  • dépasser en sécurité (phénomène d'aspiration ― accélération d'une motocyclette et d'un véhicule de la catégorie L5e) ;
  • négocier un virage

Passerelle A2 vers A

cette formation de 7 heures se déroule sur une ou deux journées et il n'y a pas d'examen final!

Durée : 7 heures
Pré-requis : Cette formation peut être suivie trois mois avant la date anniversaire des deux ans après l'obtention de la catégorie A2

Dans les grandes lignes, cette formation de 7 heures se déroule sur une ou deux journées et il n'y a pas d'examen final. 

À noter que la formation peut être suivie trois mois avant la date anniversaire des deux ans après l'obtention de la catégorie A2

Séquence en salle (2 heures) de la passerelle A2

Durant la séquence de 2 heures en salle, vous serez amenés à échanger sur vos pratiques et expériences au guidon d’un 2 roues (moto ou scooter), sous forme d’un tour de table par exemple.
Quelques thèmes sur les facteurs d’accidents sont abordés notamment la vitesse et les produits psychoactifs. Les chiffres spécifiques à l’accidentologie en 2 roues sont passés en revue et l’accent est mis sur le comportement, l’équipement et la détectabilité.

Séquence pratique hors circulation (plateau) de la passerelle A2

Vous pourrez par exemple travailler sur : 

Le freinage : 

  • utilisation du frein avant et du frein arrière, de façon dissociée
  • utilisation du frein avant et du frein arrière, de façon concomitante
  • explications sur le transfert des masses
  • comment s’arrêter et repartir en courbe

Explications et travail sur les techniques d’inclinaison : 

réalisation d’exercices sur l’inclinaison de la machine : travail du guidon, des pieds et des genoux

Les situations de changements de direction à droite et à gauche :

  • mouvements et positionnements du regard
  • mouvements et positionnements de la tête et du corps
  • comprendre l’utilité du slalom au regard de la réalité des situations rencontrées en circulation et réalisation d’exercices. Et confrontation avec le vécu du motard.

PARTIE PRATIQUE EN CIRCULATION DE LA PASSERELLE A2 (3 heures)

Circulation : 

(pour cette séquence une seule moto est généralement utilisée). 
Vous partez pour un itinéraire routier au maximum à 4 participants avec un formateur suiveur équipé d’une radio.  C’est l’occasion de faire une balade sous le regard d’un formateur qui ne manquera pas de vous rappeler les petites mauvaises habitudes que l’on prend tous. 2 ans c’est court et pourtant…
L’objectif de cette séquence est de réaliser un audit de votre conduite, principalement axé sur la perception, l’analyse, la prise de décision et l’action. 

Le bilan: 

  • votre ressenti sur la formation et vos prestations
  • dans le cas d’une formation collective, un échange avec les autres participants sur ce qu’ils ont perçu de votre conduite
  • Enfin, un bilan réalisé par l’enseignant de la conduite,  accompagné d’explications et de conseils en lien avec les particularités de la conduite d’une moto plus puissante et supérieure à 35 kW

Permis A.M (BSR)

Permis A.M (ex BSR) pour conduire un cyclo, scooter ou moto 50cm3 et un quadricycle léger dès 14 ans

Durée : 7 heures
Pré-requis : dès 14 ans

Qu’est-ce que le AM (ex BSR)

Le brevet de sécurité routière (BSR) correspondant à la catégorie AM du permis de conduire est exigé (R. 211-2 du code de la route) pour conduire un cyclomoteur ou un quadricycle léger à moteur.Il se compose d'une partie théorique et d'une partie pratique. La partie théorique est validée par la délivrance de l'attestation scolaire de sécurité routière de premier ou de second niveau (ASSR 2) ou par l'attestation de sécurité routière (ASR). La partie pratique est constituée d'une phase d'enseignement hors circulation (plateau), d'une phase de conduite sur les voies ouvertes à la circulation publique, et d'une phase de sensibilisation aux risques.

Option 2 roues ou 4 roues du permis AM (ex BSR)

La catégorie AM comporte deux options distinctes : une option cyclomoteur accessible à partir de l'âge de 14 ans pour un scooter ou une moto d’une cylindré inférieur à 50cm3.Une option quadricycle léger permet la conduite d'une voiture ou "voiturette sans permis".

Le suivi de l'option cyclomoteur vaut reconnaissance du suivi de l'option quadricycle léger.

Où s'inscrire pour le permis AM?

Dans un établissement agréé par le préfet : auto-écoles, associations socio-éducatives… Vous pouvez vous renseigner à la préfecture. Pour les mineurs, une autorisation des parents ou du tuteur est obligatoire.

L’équipement pour le permis AM

L'enseignant s'assure du port, par ses élèves, des équipements adaptés à la conduite d'un véhicule à deux roues à moteur. Notamment, un casque homologué et convenablement attaché, une veste, un pantalon résistant (pas de short, survêtement ou tout autre tenu trop fragile à l’abrasion), des chaussures montantes protégeant la cheville.

Comment se déroule la formation AM (ex BSR)? 

La formation pratique du permis AM

La partie pratique, option cyclomoteur (scooter), est effectuée par un enseignant de la conduite de la catégorie A.

Durée de la formation AM

La formation est d’une durée de 7 heures

Le programme de formation de l’AM (ex BSR)

Le formateur adaptera les contenus de la formation à l'option choisie par l'élève : cyclomoteur ou quadricycle léger à moteur.

Cette formation s'organise autour des trois types d'enseignement suivants:
― formation pratique hors circulation ;
― formation pratique en circulation ;
― sensibilisation aux risques.

Séquence 1 : formation pratique hors circulation du permis AM

(durée : 2 heures)
Elle doit permettre l'acquisition des connaissances et compétences suivantes :
― les équipements indispensables à la conduite d'un cyclomoteur
― leurs rôles ;
― la connaissance des principaux organes du véhicule (cyclomoteur ou quadricycle). Savoir effectuer les contrôles indispensables du véhicule pour l'entretien et le maintien de la sécurité ;
― la maîtrise technique du véhicule hors circulation.

1. LES ÉQUIPEMENTS ― LEURS RÔLES

Le port obligatoire du casque. Son rôle : protection en cas de chutes et de chocs. Le choix d'un casque adapté. L'utilisation, le réglage et l'entretien du casque.
Le port obligatoire de la ceinture de sécurité. Son rôle en cas de chocs.
Les vêtements adaptés : combinaison ou blouson en cuir ou veste épaisse, pantalons épais, bottes ou chaussures fermées et montantes, gants. Leurs rôles : protection en cas d'intempéries, de chutes (brûlures) et détectabilité de jour et de nuit.

2. LA DÉCOUVERTE DES PRINCIPAUX ORGANES DU VÉHICULE

― Les contrôles indispensables à l'entretien et au maintien de la sécurité

  • Le tableau de bord : compteurs, voyants, témoins.
  • L'éclairage : savoir vérifier la propreté et le fonctionnement des feux avant chaque départ. Savoir régler la hauteur du projecteur.
  • Les freins : en fonction du type de freins, à tambour ou à disque, savoir contrôler l'usure éventuelle, régler le câble ou contrôler le niveau de liquide de freins.
  • Les pneumatiques : contrôle de la pression et des flancs du pneumatique.
  • La chaîne : savoir vérifier la tension et le graissage.
  • L'huile moteur : connaître l'emplacement, savoir vérifier le niveau et rajouter de l'huile si nécessaire.
  • Batterie : savoir la brancher et connaître les dangers inhérents aux véhicules électriques.
  • Le carburant : connaître l'emplacement et savoir vérifier le niveau.
  • La présignalisation en cas de panne.

3. LA MAÎTRISE DU VÉHICULE HORS CIRCULATION

  • La position de conduite (bras, dos, jambes, pieds et mains) ― Le réglage du/des rétroviseur(s).
  • Pour le quadricycle : réglage du siège, du volant et des rétroviseurs.
  • La mise en marche, le démarrage et l'arrêt du véhicule.
  • Pour les cyclomoteurs : le maintien de l'équilibre et de la stabilité en ligne droite (exercices sans et avec passager).
  • Le ralentissement, le freinage et l'immobilisation du véhicule ― Pour les cyclomoteurs, le maintien de l'équilibre et de la stabilité.
  • Tourner à droite et à gauche, réalisation de virages et demi-tours (importance du regard). Pour les cyclomoteurs, exercices sans et avec passager. Maintien de la stabilité.
  • Réaliser des manœuvres de freinage et d'évitement.

Séquences 2 et 4 : formation pratique en circulation

(durée : 4 heures de conduite effective par élève)

Pour chacune des compétences à développer, le formateur insistera sur l'importance :
― de l'utilité et du respect de la règle ;
― de la prise d'information, de la communication et du partage de la route avec les autres usagers ;
― des facteurs et de la prise de conscience des risques.

Le module en circulation doit permettre l'acquisition des connaissances et compétences suivantes :

Démarrer le cyclomoteur ou le quadricycle léger à moteur qu'il soit déjà ou non dans la circulation :
― s'insérer en sécurité dans la circulation ;
― prendre en compte la vitesse des autres véhicules et s'assurer d'être bien vu.

Ralentir et immobiliser le cyclomoteur ou le quadricycle léger à moteur qu'il soit déjà ou non dans la circulation ou pour la quitter :
― freinage et, pour le cyclomoteur, maintien de la stabilité ;
― arrêt et départ en circulation (feux, stop...) ;
― ralentir pour quitter la circulation et s'arrêter.

Rechercher les indices utiles : signalisation, clignotants, trajectoire, regard des autres usagers.
Adapter l'allure en fonction de ses capacités, des possibilités du véhicule, de la signalisation, de la réglementation et des situations rencontrées (autres usagers, configuration des lieux, visibilité...).
Apprécier et maintenir les distances de sécurité latérales et longitudinales en toutes circonstances.
Négocier un virage.

Choisir la position sur la chaussée :
― en ligne droite, virage, en situation de croisement ou de dépassement ;
― en tenant compte de la signalisation verticale et horizontale (marquages au sol, voies réservées...) ;
― en intégrant les particularités des autres véhicules, notamment les véhicules lourds (gabarit, angles morts...).

Franchir les différents types d'intersections :
― détecter et identifier le type d'intersection ;
― évaluer la visibilité ;
― adapter sa vitesse ;
― respecter les règles relatives aux ordres de passage ;
― s'arrêter, le cas échéant, et repartir ;
― dégager une intersection.

Changer de direction :
― avertir de son intention ;
― se placer. Tenir compte des particularités des autres véhicules, notamment les véhicules lourds (gabarit, angles morts...) ;
― adapter sa vitesse ;
― respecter les règles de priorité ;
― dégager l'intersection.

SÉQUENCE 3 : SENSIBILISATION AUX RISQUES

(durée : 1 heure)

Sont abordés les thèmes suivants :

― sensibilisation aux risques spécifiques à la conduite des cyclomoteurs et quadricycles légers à moteur et aux cas d'accidents les plus caractéristiques impliquant ces véhicules :
― la vitesse et ses conséquences (équilibre, adhérence, force centrifuge, freinage) ;
― échanges sur les comportements par rapport au phénomène vitesse ;
― échanges sur les situations vécues en première partie de conduite en circulation.

L’attestation du permis AM

A l’issue de la formation, l’établissement Sabrina délivre une attestation de suivi de la formation pratique du brevet de sécurité routière. Vous devrez vous rendre en préfecture avec un formulaire Cerfa 06 pour obtenir l’autorisation de conduite.

Tarif et inscription